Introduction

J'ai eu la chance de passer ma tendre enfance, une bonne partie de mon adolescence et ma vie estudiantine plongé dans des bouquins de divers domaines. Ce qui fait, sans vouloir porter une haute estime de moi-même, que mon niveau de culture générale, bien que loin d'être extraordinaire, s'avère bien au-dessus du Congolais lambda, voir du pékin moyen. Les années facs passées, je n'ai pas pour autant cessé de me ressourcer. Il s'est juste opéré un changement de supports : le papier des livres a cédé la place à l'écran d'un ordinateur, d'une tablette, d'un smartphone, dispositifs qui donnent accès à la masse de savoir la plus gigantesque, néanmoins la plus accessible : le Web.

La Toile, le réseau des réseaux, bref l'Internet, permet à quiconque de côtoyer le meilleur comme le pire. Pour ma part, je me sers de cet outil formidable pour glaner un maximum d'informations relatives à mes passions ou hobbies. Le web me donne tout autant (et c'est ce qui nous préoccupe dans ces lignes) l'immense possibilité de vérifier lesdites informations, de les recouper, de les analyser afin de séparer le bon grain de l'ivraie.

Pourquoi une si longue introduction, me direz-vous ?

C'est qu'il y a quelques jours, un familier m'a invité à une conférence de bien-être et de marketing relationnel comme il en pullule ces derniers temps. Ladite conférence est organisée par un regroupement dénommé Freedom Faithnet Global, FFG en sigle. Ma présence n'était pas fortuite : elle fait suite à d'âpres discussions avec le susdit familier qui n'ignore pas mon esprit critique assez affûté. Il voulait que je palpe un peu la réalité de ce qu'il m'a toujours raconté, de visu, comme disent mes collègues ex-latinisants. Eh bien, je fus servi. Servi par un fatras d'énormités pseudo, voire antiscientifiques, le tout enrobé de pratiques sentant bon (ou mauvais) l'escroquerie, voire l'ésotérisme.

Cela dit, mon article se divise en deux volets : le premier s'emploie à démontrer le caractère farfelu des concepts et produits présentés par ce regroupement. Quant au second, il s'appesantit sur la nature frauduleuse des méthodes dudit regroupement.

Élucubrations pseudo-scientifiques

À l'entrée du modérateur, un exubérant personnage pasteur de son état, la conférence du jour débute avec force acclamations et slogans aussi infantilisants les uns que les autres, à l'instar des églises de réveil ou des shows à l'américaine. Cette seule ambiance me refroidit, moi qui m'attendais à un public averti, qualifié. L'homme de Dieu électrise sans conteste la foule avec sa verve oratoire. Tel un hypnotiseur, il charme l'assistance, mais je ne suis pas dupe de son discours, long mais creux en substance.

Il ne sera pas le seul à exposer sur le regroupement FFG. Deux médecins, dont une femme, et un autre pasteur, nous agrémenteront durant trois interminables heures d'un enseignement n'ayant de scientifique que le vernis, mais bourré de faussetés et d'invraisemblances. Je tente ici d'en citer les principales :

  1. Le modérateur, dans son introduction, nous « apprend » qu'un pH compris entre 7,35 et 7,45 garantit qu'aucune maladie ne peut nous atteindre. Il se fait que c'est le parfait équilibre acido-basique, même Wikipédia et tout le corps médical le savent. Beaucoup de gens sur terre atteignent cet équilibre, ce qui ne les empêche pas de contracter des affections. Un gros mensonge, en somme
  2. La taille du noyau n'occuperait que 1% du volume de la cellule ! Selon une logique que je ne m'explique guère, la médecine moderne ne soignerait que cet unique pourcentage de pathologies, les 99 % restants étant négligés ! Il est bon de savoir que la taille du noyau cellulaire varie de 1 à 10 % en réalité et que la théorie des 99 % restants est une pure spéculation
  3. Le génial pasteur affirme sans rire que l'air dans les villes ne contiendrait que 16 % d'oxygène, contre 21 % en temps normal. C'est totalement faux, car en dessous des 16 %, l'air devient IRRESPIRABLE. En fait, l'air EXPIRÉ par les poumons à un taux de 16 % d'oxygène
  4. Tous les aliments que nous consommons seraient acides, sauf les fruits !! L'acide créant un déséquilibre métabolique, il serait bon de l'éviter. Certes, mais il existe également des fruits acides, comme le citron ou l'ananas...!
  5. La cuisson détruirait tous les nutriments, car le feu détruit tout. Cette théorie médiévale a failli me faire secouer de rire. Si la cuisson détruisait tout, le monde serait rempli de rachitiques, car la plupart des aliments que nous consommons ont préalablement subi le processus de cuisson. Les obèses prennent donc du poids en ne buvant que du jus de carotte ??
  6. Pour faire prendre conscience à l'auditoire que les ondes de nos téléphones portables seraient nocives à la santé, notre énergumène de pasteur nous ressort l'exemple éculé de l'œuf au milieu de deux téléphones en communication. Détrompez-vous : ne croyez pas que vous aurez un œuf cuit à l'issue de cette expérience. C'est une fake news qui circule sur le Net depuis au moins 2011...!

Présenter des concepts scientifiques foireux, passe encore. Cependant, avouer que des objets fabriqués de la main de l'homme obéiraient à ces énormités est franchement comique, ou à pleurer, selon votre humeur du moment.

Tel est le cas de l'Alpha Spin, appelé également Biodisc, une espèce de disque métallique plat, véritable panacée qui, grâce à son « champ quantique » (mille fois LOL), guérirait tout ou presque, du rhume à la leucémie en passant par le sida et la typhoïde. Ces disques merveilleux, disposés d'une manière particulière, auraient même la faculté d'éliminer les effets nocifs des ondes électromagnétiques dans un rayon correspondant à l'aura de l'individu ! Non seulement que la notion d'aura est tout, sauf scientifique, mais en plus, elle sent fort l'ésotérisme oriental, philosophie dont tout chrétien devrait se méfier (bien que je reconnaisse qu'une bonne partie de mon lectorat n'est pas chrétienne). Justement, à ce sujet, une pseudo-démonstration nous est accordée à nous, foule béate. En fait, il s'agit d'un simple exercice de flexion de bras censé nous convaincre que l'Alpha Spin équilibrerait l'environnement immédiat du sujet en facilitant ses mouvements et en restaurant sa vigueur. Ledit exercice est exécuté par deux spectateurs : un homme d'un certain âge et une jeune femme. Sont-ce des personnes choisies au hasard ou des complices de cette manipulation ? Je n'ai pas de réponse à cette question pour l'instant.

Veuillez noter que l'orateur se garde bien de donner la composition physique ou chimique de ce fameux Alpha Spin.

Ah, j'oubliais : le fameux disque spiralé rendrait les molécules d'eau hexagonales. De telles molécules existent bel et bien, mais ne survivent pas plus d'une fraction de seconde. Et ce, sous des conditions très particulières. En fait, cette théorie d'eau hexagonale est une vaste fumisterie, comme expliqué ici.

Je ne sais plus combien coûte l'Alpha Spin, mais je me rappelle que le prix n'était pas donné, tout comme le prix de ce qui suit.

Après la boutade de l'Alpha Spin , voici à présent le lit féerique dont le nom m'échappe (j'oublie beaucoup lorsque je ne suis pas convaincu d'une chose, vous l'aurez remarqué). Un lit à 6500 dollars parsemé d'Alpha Spin (encore eux) et de pierres censées purifier les environs des ondes négatives, spécialement la pierre de tourmaline. Il paraît même que cette dernière opérerait le miracle de restituer les infrarouges issus du Soleil qui seraient bloqués par la pollution atmosphérique !! Moi qui croyais que la pollution augmentait au contraire l'effet de serre, donc la production de chaleur (ipso facto d'infrarouge). Bof, passons... Retenez simplement, cher lecteur, que la croyance que certaines roches ou pierres précieuses puissent guérir ou améliorer le bien-être d'un individu porte comme nom la lithothérapie. Une pratique occulte très prisée des Orientaux et considérée évidemment comme une pseudo-science, car basée sur du vent (ou des ondes, allez savoir). À propos d'ondes, justement, l'orateur a longuement discouru sur les ondes scalaires qui présideraient le processus de guérison, selon un mécanisme abscons dont je n'ai pigé la moindre syllabe ! De la « médecine quantique », dixit le monsieur. Une autre pseudo-science, qui ne veut rien dire dans le concept.

Pour clore les applications mirobolantes de leurs théories nébuleuses, les chantres de FFG nous ont présenté un autre produit, alimentaire cette fois-là, qui fait office de véritable ambroisie : l'Alpha Meta. J'ignore la recette de cette poudre brune. Il semble toutefois qu'elle soignerait et guérirait toutes les pathologies dégénératives, allant de l'Alzheimer aux séquelles des AVC en passant par Parkinson et le vieillissement précoce. Je n'ose pas demander le prix de cet or comestible, sans doute assez élevé pour que le pauvre Congolais ne puisse se le procurer, sauf s'il s'endette...!

Bon ! Le volet pseudo-scientifique ayant été examiné, abordons à présent les pratiques suspectes du regroupement FFG.

Méthodes louches de FFG

Comme indiqué sur l'invitation que le familier m'a fait parvenir, le droit d'entrée à la salle de conférence était de 5000 Fc. Ce n'est pas tellement cher payé, je l'avoue, mais j'aimerais savoir où va cet argent. Le pasteur, à l'introduction de son intervention, a prétendu que cette somme servirait à payer la location de la salle. J'aimerais bien croire ce qu'il raconte. Sauf que l'homme de Dieu en question, selon ses propres mots, prêche dans les locaux du complexe où se tenait la conférence. Paye-t-il à chaque prédication ?

Un autre élément m'a immédiatement tiqué lors de mon arrivée : j'ai entendu dire qu'il est interdit à l'assistance de prendre photos. Seuls les membres du staff avaient ce privilège. Étrange mesures d'un regroupement dont le business est la vocation. Il est loisible de s'imaginer, à juste titre, que FFG évite de faire large diffusion de ses produits ou, à tout le moins, ne désire pas que ces derniers échappent aux circuits de leur marketing relationnel.

Passons à présent à un niveau supérieur : le prix prohibitif des articles proposés. Avec un plumard aux alentours de 6500 $, des alphas SPIN à plus de 100 $ pièce et des Alphas Meta dont j'ignore le montant, mais qui n'ont sûrement pas le prix d'une bonne semoule de blé, il est évident que le regroupement ne brille pas par sa générosité. Pourquoi vendre au prix fort une technologie qui pourrait sauver des millions de vies ? Mieux : pourquoi ne pas vendre ou breveter ladite technologie à des grandes firmes ou à des grands organismes afin que le plus grand nombre en profite ?

Comme on y est, parlons-en, du partenariat avec d'autres organismes. JMS International, un autre regroupement qui travaille de concert avec FFG, aurait signé des accords avec l'OMS, affirmait l'un des orateurs. J'aimerais savoir de quel genre d'accords il s'agit. Cette information et probablement fausse, d'autant plus qu'un flou artistique règne lorsqu'il s'agit d'entrer dans les détails. Je tiens à rappeler que les intervenants de ce jour-là ne se sont pas fendu de longues explications quant à la nature et à la composition des produits dont ils assurent la promotion la vente. Je ne nie pas que FFG détienne tous les documents administratifs et juridiques qui lui permettent d'exercer ses activités en RDC. En effet, il suffit de disposer de ressources financières nécessaires si l'on désire faire tourner n'importe quoi dans notre pays. C'est que nos autorités sont très souvent très peu regardantes lorsqu'on y met le paquet... 

Toujours à propos de JMS international, les certifications ISO qui ont été longuement commentées au travers les diapositives idoines ont TOUTES été obtenues en Chine. Quand on connaît le laisser-aller commercial qui y règne couplé à des pratiques plus ou moins douteuses qui y sévissent dans le secteur des affaires, je ne peux que me poser des questions sur la fiabilité desdites certifications.

Ce qui m'a le plus fait douter du sérieux de FGG et de sa sœur JMS international est la visibilité atypique de ces deux regroupements sur le Net. En pleine conférence, mon smartphone a sué à force de mes pérégrinations sur la toile. Ces fouilles ont payé...

J'ai pu ainsi me rendre compte que FGG et JMS étaient présents en général dans les pays pauvres ou en voie de développement. Pourquoi ces deux regroupements évitent-ils les pays riches ? Parce qu'il s'y trouve moins de patients à traiter... ou plutôt moins de gens à duper ? En effet, le bas niveau d'instruction associé à la misère des populations est un terreau fertile à toutes sortes de manipulations psychologiques.

En creusant plus profondément sur Google, j'ai été ébahi de constater que le moteur de recherche n'affichait pas les sites officiels de ces deux regroupements dans les pages des résultats ! Il s'agit là d'un détail loin d'être anodin. Pourquoi ? Because toute organisation sérieuse, grande ou prétendue telle, se doit de disposer d'un site Web pour se faire connaître à travers le monde. L'absence desdits sites dans les résultats de recherche laisse présager deux choses : soit les sites officiels n'existent pas, soit, s'ils existent, les algorithmes de la firme de Mountain View ont jugé bon de les écarter. Et quand Google écarte un site, ce n'est jamais un signe positif : la raison majeure d'une telle mesure extrême est généralement un contenu trompeur ou une non-accessibilité fréquente ou prolongée.

Pour le cas en présence, je dirais qu'il y a un mélange des deux hypothèses.

C'est qu'en me servant d'un autre outil de recherche, Bing de Microsoft (pour ne pas le citer), je suis tombé sur le site officiel de FFG, site dont les pages sont rédigées en indonésien et en anglais (du moins à la date de la publication de cet article). Des pages sans réel contenu informatif et, chose gravissime, même les deux produits phares tant vantés par les gourous du regroupement (Alpha Spin et Alpha Meta) manquent à l'appel. Pas de trace du « lit quantique » non plus... JMS International ne fait pas mieux : l'unique adresse potable en rapport avec cette dénomination me renvoie au Bangladesh et il s'agit vraisemblablement d'une boutique en ligne de prêt-à-porter pour hommes, femmes et enfants. La belle affaire...!

Conclusion

Profitant du peu d'esprit critique de ses consommateurs, pas suffisamment instruits ou rongés par le désespoir, FFG est un vendeur d'illusions, comme on en croise de plus en plus fréquemment au sein des pays pauvres ou en voie de développement. Ce regroupement allie l'escroquerie au cynisme : ils réussissent le tour de force de vendre à des prix exorbitants des produits dont l'efficacité s'avère discutable. J'ai particulièrement été écœuré par l'attitude du modérateur ce jour-là. J'ai été sidéré de voir à quel point un Pasteur, homme de Dieu, fait l'apologie des richesses et biens matériels avec une rare morgue, reléguant carrément le Créateur au second plan ! « On est là pour gagner de l'argent, faire du business », n'a-t-il cessé de répéter.

Ledit business, consistant à écouler inlassablement les produits de FFG moyennant espèces sonnantes et trébuchantes, est une forme de marketing relationnel. En d'autres termes, plus le vendeur (parrain) appâte des clients (des filleuls), plus le regroupement rémunère ledit vendeur. Les filleuls peuvent, à leur tour, devenir parrains, and so on, selon une structure pyramidale dans laquelle on retrouve des super-parrains (seniors) qui gèrent toute une ribambelle de filleuls. 

Le marketing relationnel n'est pas une mauvaise chose en soi. Bien mené et dans le respect des règles, il aide celui qui en est acteur et peut grassement nourrir son homme s'il y met la détermination et la persévérance nécessaires. Cependant, lorsque les contours sont flous et l'activité nébuleuse, l'activité objet dudit marketing ne desservira que ceux qui sont au sommet de la pyramide, au détriment des intermédiaires situés plus bas qui auront de plus en plus de mal à gravir les échelons. Au final, faute de produits à vendre ou lorsque la supercherie sera totalement éventée, toute la structure finira par s'effondrer.

Ce genre d'arnaque, bien connu des économistes et des financiers, porte un nom : le système de Ponzi.

À bon entendeur, salut...!