LA CIVILISATION AFRICAINE EST GLOBALEMENT EN RETRAIT

En 1998, quand j'étais en Sixième Littéraire, notre prof de Français nous donna une sujet dissertation dont le thème était la question de savoir s’il y a de grandes et des petites civilisations. Je couchai sans ambages qu'il est plus que certains que toutes les civilisations ne s’équivalent pas et même que la civilisation dite occidentale phagocyte carrément la civilisation dite africaine. Choqué par ses propos à travers lesquels le prof crut discerner un complexe d’infériorité de ma part, ledit prof me gratifia sans ménagement d'un beau... 3/20 !

Au jour d’aujourd'hui, ayant terminé en Droit au Campus de Kinshasa est donc partiellement libéré du carcan idéologique de nos doctes enseignants qui nous inculquaient parfois n'importe quoi, je peux m'exprimer le plus librement du monde sur la Toile. Au risque certes d'être bannis d'Afrikblog, mais au moins mes idées auront eu à circuler...

1.   La civilisation dite occidentale

On l'accuse de tricherie, du moment que pour devenir ce qu’elle est de nos jours, elle a copié par-ci par-là. Au fait, est-ce mauvais de copier ? N’est-ce pas là un signe évident de grandeur de civilisation, surtout lorsqu'on sait que les éléments piochés se révèlent disparates ? Rassembler pareils éléments en un tout plus ou moins cohérent est chose à féliciter ! La civilisation dite occidentale n'a d'égale nulle part sur la planète en termes d'armement, de technologie, voire de qualité de bien-être. Le nier serait de la mauvaise foi caractérisée. Ladite civilisation a un esprit d'innovation et de transformation surprenant.

La civilisation dite occidentale n'est cependant pas le Paradis sur Terre, loin s'en faut. Ses mœurs se dégradent la perniciosité règne dans ses murs. Comme elle domine plus ou moins les gros tuyaux mondiaux, elle injecte ses vices en doses plus ou moins fortes sur le reste de la surface de cet astre.

2.   La civilisation dite orientale

Depuis des temps immémoriaux, elle fait preuve de raffinement non seulement dans son art, mais aussi dans ses préceptes spirituels. Elle émerveille et fascine même l’esprit le plus cartésien. Malgré cela, elle a su copier la civilisation occidentale, avec ses qualités et ses travers, dans une symbiose assez intéressante.

La civilisation dite orientale, à mon sens demeure toutefois inférieure à la civilisation dite occidentale du fait que bien qu'elle ait copié cette dernière, il demeure des domaines, comme l'armement, où nul n'a de nos jours su rattraper son retard.

3.   La civilisation dite africaine

Beaucoup d'auteurs considèrent l'Égypte presque comme l’inspiratrice exclusive des occidentaux ! Il est vrai que les pays des pharaons a atteint un degré social, voire technique, rarement égalé à l'époque et les Européens ont largement usé des copier-coller ayant comme source de le delta du Nil. Mais mettons-nous d'accord une bonne fois pour toutes : l'Égypte, aussi riche qu’elle ait été, n'est pas la civilisation dite africaine prise dans sa globalité, car son modèle diffère terriblement de qu’on rencontre à travers le reste de l'Afrique.

En effet, techniquement parlant, qu’a donc l'Afrique subsaharienne de si intéressant qui peut laisser entendre une civilisation supérieure ? De quelle technologie, de quelles armes pouvons-nous parler s’il est question de rapport de forces (car cet aspect est l'élément-clé d’une civilisation) ? Selon moi, l’Africain excelle dans deux domaines de la vie : les valeurs dites morales traditionnelles et, dans une moindre mesure, certains rares aspects de l'art. Quant au premier domaine, si l’Africain cessait de copier les mœurs dissolues de l’Occident et retournait aux parties saines de ses traditions, son modus vivendi en serait nettement amélioré. De même, si l’Africain promouvait ses sculptures, ses décorations, elle les imposerait un peu partout, encore que l’art soit très subjectif et la notion du beau plus que fluctuante…

Force est ainsi de constater que la civilisation dite africaine, particulièrement celle d'en dessous du Sahara, est nettement inférieure aux deux précédentes. La civilisation occidentale a usé de symbioses qui font sa force. La civilisation dite orientale a également usé des syncrétismes, en mixant à son mode de vie plusieurs aspects de l'Occident. Quant à la civilisation dite africaine, elle perd ses valeurs positives et copie négativement les deux précédentes civilisations. Il s'agit d'une copie négative non seulement du fait qu'elle s'inspire des côtés charnels de deux civilisations (surtout occidentale), mais surtout elle ne parvient pas à adapter cette copie à ses réalités quotidiennes.